Patrimoine et histoire de thonon les bains

réservation
Date d'arrivée :    
Nuits :    Adultes :    
Réservez en direct

5000 ans de la cité lacustre au port de plaisance

Les vestiges de l’âge de bronze (pilotis encore visibles et poteries conservées au musée du Chablais) amènent à penser que le nom de Thonon (de par son  étymologie « la ville sur l’eau ») doit remonter bien plus loin que sa première mention écrite « villa donona » du temps de l’occupation romaine.

Des fouilles archéologiques dans le quartier des Ursules ont permis de mettre à jour huit fours de potier, de nombreux objets et des marques d’aménagements urbains, qui témoignent de l’essor économique de Thonon à l’époque gallo-romaine.

L’apogée de la Maison de Savoie

Dès le 13° siècle, les comtes de Savoie ont cherché des points d’appui au bord du Lac Léman, plaque tournante commerciale.

Des franchises octroyées au bourg de Thonon favorisent le développement économique et démographique.

La Maison de Savoie qui a son fief à Allinges Neuf et les Seigneurs de Faucigny à Allinges le Vieux s’affrontent violemment pendant 70 ans pour gagner la suprématie sur la région.

Les premiers l’emportent et transfèrent leur siège administratif et politique à Thonon, tandis que le comte Amédée V construit une maison forte, puis un château dans la ville haute (1365).

Séduite par le site de Ripaille, où Bonne de Bourbon avait déjà fait ériger une résidence princière, Marie de Bourgogne, épouse d’Amédée VIII, décide, au début du XV° siècle, de la construction d’un nouveau château luxueux, doté de quatre puis de sept tours.Il devient la résidence de la Maison de Savoie alors à son apogée.

Après la mort de Marie, Amédée VIII, 1er Duc de Savoie s’y retire en ermite avec six compagnons d’armes pour y fonder l’ordre de Saint-Maurice. C’est alors qu’il est élu Pape sous le nom de Félix V jusqu’en 1449.

Plus tard Thonon subit les ravages des Sarrasins et plusieurs pestes. Les Bernois dominent, imposant le culte protestant dès 1536.

Parallèlement, artisanat et commerce prospèrent. La ville compte 3000 habitants en 1789. A la révolution, les idées libérales gagnent la Savoie, en particulier les partisans du rattachement à la France.

Sous l’Empire la vie s’améliore mais les dernières années de règne de Napoléon 1er amènent le mécontentement.

La Savoie réintègre alors le Royaume de Piémont-Sardaigne en 1815 jusqu’en 1860 : par la signature du traité de Turin entre Cavour et Napoléon III, la Savoie devient désormais française.

Le Thermalisme à Thonon les Bains

Napoléon III multiplie les opérations de séduction. Il est reçu triomphalement à Thonon.

C’est le début d’une ère nouvelle avec la construction du port Rives, et l’inauguration d’une ligne de chemins de fer en 1880.

Avec le captage des eaux de Versoie et l’ouverture en 1888 de l’Etablissement thermal, les conditions sont crées pour que Thonon prenne son essor touristique : quai de Ripaille, hôtels luxueux, casino et funiculaire sont ouverts.

Aujourd’hui, la ville de Thonon les Bains est sans conteste attaché à ce qui se fait de mieux aujourd’hui en matière de remise en forme.

Grâce à son positionnement géographique, la ville de Thonon les Bains combine les bienfaits de la montagne aux plaisirs balnéaires. Au pied des Alpes, sur les rives du Lac Léman, la ville réunit tous les atouts nécessaires.

Une clientèle féminine et masculine, toutes générations confondues, vient ici à la fois pour l’efficacité et le plaisir…